pregnant woman, pregnancy, baby

J’accouche bientôt : masque ou pas masque ?

Le Port du masque pendant l’enfantement : Sujet chaud du moment ! Est-il obligatoire ou non ? Est-ce qu’on peut demander de ne pas l’avoir ?
Voici les réponses que vous attendez.

pregnant woman, pregnancy, baby

 

Vous approchez de la date de votre terme, et, une chose reste encore floue aujourd’hui : allez vous devoir, ou non porter un masque pendant votre travail à la maternité ?

Suite à de nombreux rebondissements fin 2020, et grâce au collectif “stop aux violences obstétricales et gynécologiques”, en s’appuyant sur les recommandations de l’OMS, du collège national des sage-femmes (CNSF), le collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF), et le ministère des solidarités et de la santé (rien que ça !), il est maintenant sûr et certain que le port du masque ne peut être imposé lors du travail.

Ok, c’est posé. Maintenant, dans les faits, concrètement, qu’est-ce qui devrait se passer ?

-> même si le masque ne peut pas être imposé, il est recommandé. On ne vous invitera donc pas à enlever votre masque. Cependant, si vous en ressentez le besoin, vous avez tous les droits de l’enlever. Pour se protéger, le personnel soignant pourra être équipé de masques FFP2, avec visière si besoin.

Oui, protéger le personnel soignant est primordial, mais vous protéger pendant votre travail l’est tout autant.

Pourquoi porter un masque pendant l’enfantement est-il délétère pour la mère et l’enfant ?

> Tout d’abord, parce que mettre un enfant au monde est une sacré épreuve sportive ! On compare souvent de façon très juste, l’enfantement à… un marathon. Votre col doit s’ouvrir, votre utérus se contracte régulièrement pendant plusieurs heures pour cela. Tout votre corps est mobilisé dans l’épreuve. Donc, si vous respirez mal, votre travail pourrait être plus long.

> Ensuite, parce que, l’air que vous respirez sert à vous oxygéner ET à oxygéner votre bébé, à travers le placenta. Donc, si vous respirez mal, votre bébé aura moins d’oxygène, et sera moins efficace dans son travail pour se mettre au monde (oui, vous n’êtes pas la seule à travailler pendant la naissance, votre bébé aussi à son job !), et moins il aura d’oxygène, plus il aura de risques de présenter des signes de détresse…

> Enfin, le port du masque vous sort de votre bulle, vous ramène dans un environnement stressant, qui peut ralentir votre travail : pendant l’enfantement, l’un des besoins essentiels à la femme est d’être dans un environnement safe, tout simplement car l’ocytocine, qui est l’hormone qui provoque les contractions est aussi l’hormone de l’amour. Elle est chassée par l’adrénaline. Et qui dit stress dit adrénaline. Vous me suivez ?
** Bien entendu, si vous vous sentez rassurée par le port du masque, par crainte du COVID, vous pourrez porter un masque. Sachez que, vous pouvez également demander que le personnel soignant soit équipé de masques FFP2, qui les protègent et vous protègent d’éventuelles transmissions de virus.**

Ok, joli tableau vous allez me dire…Mais alors,

Que puis-je mettre en place pour que la mise au monde de mon bébé se passe le mieux possible ?

> Renseignez-vous au préalable, auprès de votre maternité : quels sont les protocoles spécifiques qu’ils ont mis en place ?

> N’oubliez pas que le personnel soignant n’est pas là pour vous nuire, ils suivent parfois des protocoles, ils sont aussi soumis, dans le feu de l’action, à beaucoup de stress.

> Faites équipe avec votre accompagnant.e : ce sera lui/elle qui sera garant.e de votre bulle, de votre bien-être pendant cette étape. Plus vous serez laissée dans votre bulle, plus votre travail sera efficace.

> Lors de votre arrivée, prenez un moment pour expliquer vos besoins (vous ou votre accompagnant.e), indiquez bien qu’il est probable que vous enleviez votre masque durant cet effort, pour pouvoir mettre au monde votre enfant dans les meilleures conditions possibles, et que vous comprenez qu’ils aient à porter des masques pour leur sécurité, et la votre.

> Si vous portez le masque et que vous en ressentez le besoin : enlevez-le ! C’est votre enfantement, c’est votre bébé. Pensez à vous, les personnes autour pourront faire le nécessaire pour se protéger en cas de besoin. Votre accompagnant.e pourra leur rappeler les recommandations officielles si besoin.

Une pétition circule pour faire encore plus entendre vos droits, vous pouvez la lire et la signer ici.

Si vous êtes angoissée à l’idée de donner naissance dans un tel contexte, que vous avez besoin d’échanger à ce sujet, de vous confier, nous organisons des cercles de futures mères chaque semaine, vous retrouverez les informations ici.
Vous pouvez également contacter Julie ou Flora, nos deux doulas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *